Picking up the pieces of my sweet shattered dream

05 février 2008

If you could read my mind.

You've got to pick up every stitch,

Il y a ce CD rose que j'avais caché dans mon chambre il y a quelques temps, et que j'écoute toujours. Je relis à chaque fois leurs quatre noms griffonnés à la craie, de sa main. J'ai appris sa mort un 21, je l'ai seulement noté hier. Je n'ai pas pu m'empêcher d'esquisser un sourire un peu lâche à l'idée de retrouver ce nombre que je m'étais choisi. Coïncidence, superstition, bien sûr. Je me réserve tout de même le droit de croire que tout ça fait sens. Tout, c'est a priori un peu excessif, non ?

Un ami m'a dit que j'avais "vécu". Je m'en suis étouffée sur ma petite pomme verte. Je me suis demandée s'il comprenait au moins ce qu'il disait. Et surtout, s'il voyait à quel point ça n'avait pas d'importance. Je ne tire rien de vrai de ce qu'il m'est arrivé. A part quelques légers travers. Comme tout le monde, après tout. Je n'ai rien entrepris pour laisser une trace quelconque du - ah, mot fatal - passé. Il n'a pas bien regardé, l'ami, il n'a pu voir aucune oeuvre, et aucune marque indélibile sur ma peau. C'est à peine si le message perdure entre mes omoplates, gratté à l'encre invisible.

Must be the season of the witch.

Posté par Junkk à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2008

Self-improvement.

YES ! WE'RE ALL INDIVIDUALS !

Le cri de la modernité. Accumule ton capital humain pour mieux te différencier. Laboure, cultive & creuse toi.
Je ne me gargariserai pas de leurs discours gonflés de "vous".

Posté par Junkk à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2008

You're a crazy breed.

Yellowstone_Canyon

Il y a ces jours où je méprise mon propre confort encore plus que tous les duvets roses des autres. Les leurs, je me les explique par leur manque d'imagination, par ma prétention toute puissante qui les place loin. Tellement loin de moi qu'à peine je les distingue, petites tâches grisâtres sur un fond confus. Mais mon confort, je me déteste de le protéger et de m'y accrocher. Si j'avais pu croire à la révolution, tout aurait été plus facile. Le quitter m'aurait semblé naturel, j'aurais surtout eu une cause en laquelle vivre. Je revois l'Irlande et repense au vent qui emmêlait mes cheveux et qui camouflait mon chant. Au bord de la falaise, l'herbe martelée des troupeaux de moutons, l'Océan et puis la pensée du loup. Je crois préférer la ville et me désole. La solitude parmi l'asphalte me rassure, et c'est cela même que je fuis. S'il n'y avait qu'une seule chose qui imprègne le corps de l'impression d'être fort, c'est bien la confrontation directe à la nature. Quelque chose d'intimement jouissif prend le dessus, déchaîne puis délivre du superflu devant elle. Justement, je préfère les "devant" aux "face", l'épreuve de soi semble plus juste.  Depuis trop lonngtemps je rêve du vrai courage, du dénuement le plus absolu. Je me dois de les tester, juste une fois, juste pour voir. J'ai le besoin d'une existence à laquelle je peux croire, sans avoir la continuelle et rasante sensation de médiocrité. J'aimerais savoir qu'un "mauvais sang" coule dans mes veines, et que même si je me détache et souffre par pur esthétisme, cela ait un sens. Pour moi et moi seule. Conquérir l'Alaska, peut-être pas, mais j'envie la puissance de celui qui y a laissé sa peau abîmée.

I'll take this soul that's inside me now
Like a brand new friend
I'll forever know
I've got this light
And the will to show
I will always be better than before

Posté par Junkk à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2008

Take it or leave it, or try to believe it

C'est parfois agréable de gribouiller un prénom sur un coin de feuille, en se demandait si lui aussi il...? Surtout pour le côté naïf et l'odeur du crayon de papier distraitement mâchouillé.

Posté par Junkk à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2008

Like so many girls.

Brambly Hedge. Golden Showers. English Tea. Ré mineur. Shattered mirrors. Shadows. Windsor. Cottage. Beds. Nail polish. Gide. Sartre. Camus. Genet. Wilde. Austen. Virgin Suicides. Windsor for the Derby. Sleep Walk. Dalmatians. Fingerprints. Elephant Man. Hemmingway. Fitzgerald. Rimbaud. Radiguet. The Kinks. Woody Allen etc.

409922606_470a5df622

Posté par Junkk à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]